Plongez dans le temps... et expérimentez un formidable voyage à travers la préhistoire et la science…

L'espace Muséographique

 

Un espace de 450 m² d’exposition permanente, répartie sur 2 niveaux :

quatre séquences permettant d’appréhender la période sauveterrienne (comprise entre le Paléolithique supérieur et le Néolithique, au Mésolithique) et l’adaptation de l’homme à son environnement en perpétuel changement.

Plan 1er étage

1er étage

(a) Séquence 1 - Le climat

Chronologie climatique agrémentée des grands repères généraux de la Préhistoire (Hominidés, Cultures, Inventions, etc)

 

(b) Séquence 2 - Adaptation à son environnement

Evolution des espèces animales et végétales, techniques de prédation, etc

 

(c) Séquence 3 - L’énigme de la pointe de Sauveterre

Focus sur la tracéologie

Plan rez-de-chaussée

Rez-de-chaussée  

(d) Séquence 4 - Le territoire Fumélois

Visibilité et compréhension des sites archéologiques du territoire 

 

La mise en scène est ici tout à fait innovante : jeux de lumières, vidéo, écrans tactiles, manipulation de fac-similés, contes sonores, taxidermies, le tout relié par un ascenseur en verre, pièce maîtresse de ce navire, avec son et lumière…


Le musée...

 

"1923. Laurent Coulonges, notaire, découvre sur le site du Martinet une centaine de petites pointes en silex auxquelles il donnera le nom de Sauveterrien.

C’est le début d’une grande aventure… "

 

Rebaptisé SauveTerre Musée de Préhistoire, le nouveau musée de Sauveterre-la-Lémance vous invite à découvrir la richesse de notre patrimoine, en exposant des collections issues des fouilles de la vallée de la Lémance et une partie des collections de L. Coulonges.


Pourquoi le climat change-t-il ? De quoi se nourrissaient les hommes préhistoriques ? Où vivaient les hommes préhistoriques ? Pourquoi les mammouths ont-ils disparu ? A quoi servait la mystérieuse Pointe de Sauveterre ? Les scientifiques ont-ils toujours raison ?

 

Tant de questions qui restent résolument modernes et auxquelles les scientifiques vous aident à trouver des réponses... Un nouvel espace à découvrir en famille dès à présent.

 

La particularité du musée de Sauveterre-la-Lémance est d’être situé à proximité des sites archéologiques, notamment du site du Martinet 

(à 900 mètres du bourg).

 

Le concept de musée dans et hors les murs est ainsi mis en avant, valorisant un parcours public depuis les collections jusqu’au site du Martinet, le long de la rivière Lémance.

 

Le parcours-découverte est accessible au grand public, en autonomie;

un livret d’accompagnement est fourni à l’accueil sur simple demande.

 

L'exposition permanente s'est enrichit avec un zootrope fin 2016 !

C'est un jouet optique qui donne l'illusion du mouvement du tir au propulseur. Vous êtes curieux de découvrir cet objet ludique qui plaira aux petits comme aux grands ? Venez le tester cet été !

 

Pourquoi un musée à Sauveterre-la-Lémance ?

 

Savez-vous que cette petite commune du Lot-et-Garonne est connue des préhistoriens du monde entier ?

 

Il est implanté au cœur du bourg historique de Sauveterre-la-Lémance, dans la halle communale du XIXe siècle, le bâtiment même qui avait accueilli le premier musée pensé par Laurent Coulonges dans les années 1960, curieux hasard du destin avec un retour aux sources pour ce musée nouvelle génération.

A la suite des découvertes de J-L. Combes et d’autres précurseurs du XIXe, Laurent Coulonges, archéologue autodidacte, entreprend au cours des années 1920 des fouilles sur la vallée de la Lémance.

 

Il y découvre,  en 1923 sur le site du Martinet, des industries microlithiques caractéristiques d’une culture intermédiaire au Paléolithique et au Néolithique à laquelle il donne le nom de la commune : Le Sauveterrien (-9 500 à –7 000 ans).

 

Un tout premier musée, se résumant alors à une salle d’exposition, est installé par Coulonges au premier étage de la halle communale, construite à la fin du XIXsiècle pour accueillir l’école des filles du village.

 

Dès 1972, la prospection systématique, l’inventaire et le suivi des sites archéologiques ont débouché sur le renouveau de la recherche sur le territoire fumélois avec l’apport des résultats des fouilles réalisées par Messieurs P. Barbier, L. Detrain, O. Ferullo, F. Lebrun-Ricalens, A. Lenoble, G. Mazière, A. Morala, A. Turq et A. Vigier, mais aussi les travaux réalisés par de nombreux amateurs.

L’envie de créer un véritable musée à l’image de cette activité archéologique florissante se fait de plus en plus présente et pressante.

 

La municipalité de Sauveterre-la-Lémance, avec le soutien scientifique et logistique du Musée National de Préhistoire ont installé un nouveau musée au rez-de-chaussée de la mairie.

Inauguré en 1994, contrôlé par la Direction des Musées de France en 1996, il est consacré au Sauveterrien, faciès du mésolithique et présente cette période charnière pendant laquelle les hommes passent progressivement d’une société de chasseurs-cueilleurs à un mode de vie de producteurs. Cet espace d’exposition a constitué une première phase dans l’histoire du musée de Sauveterre-la-Lémance.

 

Désormais, il s’agissait de mettre en œuvre un projet plus global, susceptible de répondre à la volonté de développement culturel et touristique du territoire du Fumélois.

 

En juin 2008, la compétence du musée passe de la commune à la Communauté de Communes qui s’engage alors dans la restructuration.

 

Inauguré le 12 octobre 2011, c'est aujourd'hui un véritable musée muni des principaux services attendus par le public: accueil, espace pédagogique et une boutique originale où de nombreux produits, gadgets, peluches, livres,... attendent les visiteurs.

 

Laurent COULONGES (1897-1980)

et le Sauveterrien (-9 500 à -6 500 ans BP)

Laurent COULONGES

Notaire natif de Fumel, Laurent Coulonges a consacré une partie de sa vie à la recherche archéologique dans la vallée de la Lémance. De 1922 à 1935, il fouille le site du Martinet où il individualise une nouvelle culture préhistorique connue des préhistoriens du monde entier, à laquelle il donnera le nom de Sauveterrien en référence à la commune.

 

Après la seconde guerre mondiale, il élargit sa zone de recherche à l’ensemble de la vallée de la Lémance (sites de plein air ou en grottes comme le Roc de Laborie ou La Borie del Rey) et la vallée du Lot où il reprend les gisements découverts au siècle dernier (Las Pélénos et La Pronquière).

 

Figure emblématique de la commune, il fut maire de Sauveterre-la-Lémance de 1935 à 1944.

 

Les coulisses de la restructuration

 

Un formidable projet doublé d'une aventure humaine où chacun

a trouvé sa place et pris du plaisir : les enfants, les enseignants,

les intervenants, l'équipe du musée et les partenaires.

 

Revivez les grands moments de la restructuration, en bas de page.


Un musée au concept innovant et original

Rebaptisé SauveTerre Musée de Préhistoire et inauguré en octobre 2011, à l'occasion de la Fête de la Science, le musée est un outil patrimonial et culturel original, plaçant l’accessibilité et la compréhension du public au cœur de la démarche scientifique. A travers des écrans tactiles, des vidéos et la manipulation de fac-similés, le visiteur est actif et au cœur des préoccupations scientifiques.

 

La volonté est, dès le départ, d’affirmer la particularité du musée de Sauveterre-la-Lémance situé à proximité des sites archéologiques, notamment du site du Martinet (900 mètres du bourg). Dès lors, la restructuration du musée s’appuie sur le souhait de créer un nouveau concept de musée dans et hors les murs valorisant ainsi un parcours public depuis les collections jusqu’au site du Martinet, le long de la rivière Lémance.

 

Ici, il ne s’agissait pas de profiter de surfaces d’expositions supplémentaires pour augmenter le nombre de pièces archéologiques. Le parti pris était de les associer à des pôles de manipulation, de visionnage afin de transmettre un message clair et cohérent au grand public pour une meilleure compréhension de ses origines et de l’Humanité.

 

Les experts au service du projet

Ce projet ambitieux et réfléchi a mobilisé toute une équipe de scientifiques, de techniciens, d'institutions et le soutien de partenaires financiers : Etat, Région, Département.

 

La Communauté de communes Fumel Communauté est le maître d’ouvrage.

 

L’équipe pour la maîtrise d’oeuvre était constituée d’un architecte DPLG Michel Laurent (Agen) et d’un architecte DPLG scénographe-muséographe Sébastien Tessier (Paris).

La direction scientifique du projet a été confiée à la Conservation départementale de Lot-et-Garonne assistée des services de la communauté de communes: le Pôle Culture et Patrimoine, l'Office de Tourisme Fumel - Vallée du Lot et le musée de Préhistoire.

 

Elle s’est appuyée sur un comité scientifique composé d’une quinzaine de scientifiques issus de :

 

Département PACEA, Université Bordeaux 1

- Dominique ARMAND

- Pascal BERTRAN, INRAP

- Emilie CLAUD, INRAP

- Luc DETRAIN, INRAP

- Mathieu LANGLAIS, CNRS

- Véronique LAROULANDIE, CNRS

- Bruno MAUREILLE, Directeur de recherche, CNRS

 

Archéosphère

- David Cochard

 

Musée National de Préhistoire

- Jean-Jacques CLEYET-MERLE, Directeur, Conservateur en chef du patrimoine

- Alain TURQ, Conservateur du patrimoine

- Alain MORALA

 

Jardin botanique de Bordeaux

- Dominique Vivent, Directeur adjoint

 

Pôle International de la Préhistoire

- Serge Maury

 

CEA (Commissariat de l 'Energie Atomique)

- Valérie Masson-Delmotte

 

Université Toulouse-le-Mirail

- Nicolas Valdeyron

 

Association Valentin d'Haüy représentée par  

- Alain DUVERNEUIL 

 

Projet "Mon musée déménage" : une population impliquée

Outre de nombreuses manifestations grand public, en lien avec le projet de restructuration et la thématique Préhistoire, organisées durant la période des travaux (2010 : contes préhistoriques en partenariat avec la bibliothèque municipale de Fumel, café-archi… ; 2011 : visite de chantier exceptionnelle lors de la Nuit des Musées …), un projet scolaire sur deux ans a été entrepris avec l’école primaire de Sauveterre-la-Lémance.